Lepiota oreadiformis

Lepiota oreadiformis / Lépiote ressemblant au marasme des Oréades
 
        Sporée
Ordre : Agaricales
Genre : Lepiota
Caractéristiques du genre : Chair fibreuse. Lames libres. Pied facilement séparable du chapeau. Sporée blanche.
Présence d’un voile partiel.
Sporée : Blanche.
Chapeau
De 2 à 5 cm de diamètre. Mince, campanulé puis plan mamelonné, finement fibrilleux  à squamuleux. Beige ocracé plus ou moins rosâtre avec parfois le mamelon roussâtre puis plus pâle à blanchâtre vers la marge. Marge fine, floconneuse, souvent appendiculée de restes blancs du voile.
Chair
Chair roussâtre dans le chapeau, blanche à ocre clair ailleurs. Odeur faible ou plus ou moins aromatique parfois de poisson. Saveur douce.
Hyménophore
Lames, peu serrées, libres, blanchâtres.
Pied
Blanchâtre à ocre pâle, floconneux de blanchâtre, comme une armille
Anneau
Anneau fugace. Issu d’un voile partiel très fin faisant penser à une cortine.
Habitat
   
Herbe, pelouses et clairières gramineuse.
Période de cueillette

 
Confusions

Marasmus oreades

Comestibilité
Toxique.
Syndrome associé
Phalloïdien : six à vingt quatre heures après l’ingestion apparaissent vertiges et gênes respiratoires. Puis gastro-entérites aiguë, rémission apparente et atteinte hépatique avec cytolyse.
Conduite à tenir
  Réhydratation, lavage gastrique, respect des diarrhées, diurèse aqueuse forcée, pénicilline G, N acétyl cystéine (précurseur du glutathion) et épuration extra rénal si hépatite grave.
 
Téléchargement

 
Télécharger Observer Visionner  
 
Chapeau.
Lames.
Remarques :

Il y aurait des variétés (ou des espèces très proches) telles que var laevigata qui serait plus appendiculée, à anneau subnul et presque inodore.var pratensis (syn L. rocabrunae) serait plus charnue et à odeur agréable.