Lepiota cristata

Lepiota cristata/ Lépiote crétée
 
        Sporée
Ordre : Agaricales
Genre : Lepiota
Caractéristiques du genre : Chair fibreuse. Lames libres. Pied facilement séparable du chapeau. Sporée blanche.
Présence d’un voile partiel.
Sporée : Blanche.
Chapeau
De 2 à 5 cm de diamètre. Calotte discale étroite brune rousse bien délimitée. Ecailles concentriques sur fond pâle.
Chair
Blanchâtre, odeur, très typique et complexe à décrire : mélange d’acidité de métal rouillé et de caoutchouc, de scléroderme en fait une odeur de référence « odeur de cristata » saveur métallique.
Hyménophore
Lames libres blanchâtres.
Pied
Fibrilleux, blanc vers le sommet et vineux à la base.
Anneau
Blanc, fugace. Ascendant.
Volve
Sans.
Habitat
Clairières, lisières des bois.
Période de cueillette

Eté et automne.
Confusions

Lepiota brunneoincarnata/ Lépiote brun rose ;
Lepiota brunneolilacea/ Lépiote brun lilas ;
Lepiota helveola/ Lépiote brune ;
Lepiota josserandii/ Lépiote de Josserand ;
Macrolepiota procera/ Lépiote élevée ;
Macrolepiota rhacodes/ Lépiote déguenillée.

Comestibilité
Toxique.
Syndrome associé
Probable syndrôme résinoidien, l'absence d'amatoxine a été démontré, cette lépiote ne donne donc pas de syndrôme phalloidien. 
Conduite à tenir
Retour à la normale spontané. Eventuellement hospitalisation avec rééquilibrage hydroélectrolytique.
 
Médias

Télécharger Observer (Zoom) Observer (360°) Visionner
Hyménophore
Chapeau
Remarques :
L’odeur «dite de Lepiota cristata» permet le plus souvent de conclure.
Espèce qui peut atteindre 7 cm de diamètre : elle est alors désignée sous le nom de Lepiota cristataf. major.
Les petites lépiotes (moins de 10 cm) dites rougissantes doivent être rejetées, en effet, les espèces citées dans les risques de confusion de cette fiche sont, elles, responsables de syndrômes phalloidiens liés à la présence d'amanitines.