Amanita junquillea

Amanita junquillea / Amanite jonquille
 
        Sporée
Ordre : Agaricales
Genre : Amanita
Caractéristiques du genre : Chair fibreuse. Lames blanches libres. Pied facilement séparable du chapeau. Sporée blanche.
Présence d’un voile général et souvent d’un voile partiel.
Sporée : Blanche.
Chapeau
De 5 à 10 cm de diamètre. Jaune très pâle à ochracé. Orné de verrues blanches floconneuses. Marge mince et nettement striée.
Chair
Tendre et fragile. Jaune sous la cuticule et blanche ailleurs. Odeur faible.
Hyménophore
Lames blanches, libres.
Pied
Blanc, cylindrique, vite creux et fragile, bulbeux.
Anneau
Blanc, non strié, fragile et fugace.
Volve
Blanche circoncise, hémisphérique, parfois surmontée de bracelets hélicoïdaux.
Habitat
Sous bois de conifères et de feuillus (hêtres).
Période de cueillette

Du printemps jusqu’aux approches de l’hiver.
Confusions

Agaricus sylvicola / Agaric sylvicole ;
Amanita citrina / Amanite citrine ;
Amanita crocea / Amanite jaune ;
Amanita pantherina / Amanite panthère ;
Amanita phalloides / Amanite phalloïde.

Comestibilité
Toxique.
Syndrome associé
Myco-atropinien : trois heures après ingestion apparaissent
diarrhées profuses, vomissements, hypersalivation. Egalement,
signes nerveux avec délire furieux et hallucinations.
Conduite à tenir
Compensation des pertes hydriques, soutenir le coeur et
calmer les troubles psychiques.
 
Médias

Télécharger Observer (Zoom) Observer (360°) Visionner
Chapeau
Volve
Remarques :

Toxicité controversée. Consommée dans le sud de la France notamment. A rejeter par principe de précaution. La grande variabilité de cette espèce (peut être plusieurs espèces différentes) pourrait expliquer cette toxicité controversée.
Dans tous les cas où la totalité du pied n’a pas été ramassé, il est difficile, voire impossible de conclure, car le voile partiel et général est caractéristique mais fragile.
La toxicité des champignons à amanitine est suffisante pour éliminer du panier tous les champignons en contact avec ceux-ci.