00:00
00 Mois 0000
 Liste des chapitres
Ajouter un chapitre Editer le contenu d'un chapitre Renommer un chapitre Supprimer un chapitre Propriétés du chapitre Deployer l'arborescence Replier l'arborescence
La numération sanguine (N.S.)  [Modifier]

La numération est obligatoire au 6e mois (Décret de 1992). Mais il est recommandé de faire à titre systématique en début de grossesse une N.S et un dosage de ferritine (RMO 1996) pour dépister précocement une anémie méconnue.

Les valeurs sont modifiées par la grossesse . Ces modifications doivent être prises en considération dans l'interprétation des résultats. Le nombre de globules rouges, l'hématocrite et le taux d'hémoglobine sont abaissés du fait de l'hémodilution. Le volume globulaire reste normal. Une hyperleucocytose modérée peut se voir au 3e trimestre. Elle est due à une polynucléose neutrophile, parfois accompagnée d'une discrète myélémie. Le taux de plaquettes peut être modérément diminué, en particulier au 3e trimestre. Des taux compris entre 100 et 150 G/L en fin de grossesse sont couramment observés.

Une anémie est retrouvée chez 10 à 20% des grossesses. Il s'agit le plus souvent d'anémie microcytaire ferriprive modérée par carence martiale. Elle se caractérise par un taux d'hémoglobine inférieur à 11 gr/dl avec hypochromie et microcytose. La ferritine est effondrée (inférieure à 20 µgr/l). En cas d'anémie sévère (Hb inférieur à 8 gr/dl) sans cause évidente, il faut rechercher une hémoglobinopathie ou une fuite digestive.

L'anémie mégaloblastique est plus rare dans les pays développés où elle touche environ 2% des femmes enceintes. Elle est plus fréquente dans les populations carencées, mais peut parfois être observée chez des patientes bien nourries. Elle se caractérise par une anémie macrocytaire (VGM supérieur à 100 fl) et peut s'accompagner d'une neutropénie ou d'une thrombopénie.

La constatation d'une thrombopénie en début de grossesse doit faire évoquer une cause non gestationnelle (PTI, lupus, infection HIV, autre infection virale, purpura thrombocytopénique). Au troisième trimestre une thrombopénie est observée chez 7% des patientes environ. Dans la majorité des cas il s'agit d'une thrombopénie gestationnelle banale ; elle est sans gravité pour la mère et l'enfant et se corrigera dans le post partum. Le taux reste en général supérieur à 100 G/L, mais peut descendre dans de rares cas jusqu'à 80 G/L. Cependant par sécurité un taux inférieur à 100 G/L doit être considéré comme anormal et faire évoquer une pathologie (PTI, pré-éclampsie) avant de conclure à une simple thrombopénie gestationnelle. La patiente doit être adressée en urgence à la maternité.

Deplacer Cloner
Annuler
Nom
Mots clés
Description

Voulez vous sauvegarder vos modifications?